Adekalom

Paroles et musique : Danyel Waro. À la Réunion, fin 1979, les frères Adekalom étaient de petits agriculteurs de père en fils installés vers Etang Salé, au sud ouest de l’île. Condamnés et emprisonnés pour avoir « squatté » une parcelle de l’Office Nationale des Forêts (ONF) avec leur troupeau, ils sont devenus le point de fixation d’une lutte complexe mêlant indépendantisme et résistance culturelle. Soutenu par des chanteurs de Maloya puis par le Parti communiste, le combat des frères Adekalom est devenu un symbole de la résistance réunionnaise contre les décisions prises depuis Paris sans prendre en considération les réalités locales. Écrite par Danyel Waro, acteur majeur de la reconnaissance d’un Maloya politisé dans les années 80, la chanson fut interdite de diffusion radio et d’interprétation en public… Elle est encore entonnée chaque 1er mai à La Réunion comme un mot d’ordre de contestation. NB : la transcription créole est très approximative ! Ex : Anon fé rend bann a la terre là = allon fé rend bana la ter là / La terre veinard = la ter Bénard (nom du propriétaire qui exploitait les frères).

Adekalom Adekalom Adekalom paye pas
Adekalom Adekalom Adekalom paye pas l’amende là
(x2)

Namett ensemble Namett ensemble Namett ensemble larg’ pas
Namett ensemble Namett ensemble Namett ensemble larg’ pas la kor là
(x2)

Anon fé rend Anon fé rend Anon fé rend bann a
Anon fé rend Anon fé rend Anon fé rend bann a la terre là
(x2)

Dé feu dann’ cann’ Dé feu dann’ cann’ Dé feu dann’ cann’ la loi
Dé feu dann’ cann’ Dé feu dann’ cann’ Dé feu dann’ cann’ la loi la France là
(x2)

Adekalom Adekalom Adekalom paye pas
Adekalom Adekalom Adekalom paye pas l’amende là
(x2)

Ici la Réunion kartié étang-salé
3 jeunes Réyonais la partie marron
(x2)

Ça band Adekalom té misère
Grand matin ker soleil gros fé noir
Un grand l’année su la terre veinard
Aujourd’hui zot i veut pu souffert
(x2)

Ici la Réunion 3 jeunes Réyonais
Zot la refusé crev’ comm’ ti’colon
(x2)

Zot i dit comm’ ça nous sat mi veut
la pas kit nout’ pays embarqué
Mais seul’ment rest’ici pou travaill’
Pour arrang’ un chemin pou marmaill’
(x2)

La men’ zanimo cabri canard bœuf
Caro filao t’a vend l’ONF
(x2)

La loi la boche a zot comm’ ça même
La faut’ a zot la geole colonial
Donn’ a zot a l’amend tribunal
Réyonnais a pour dor zu zoréy(é)
(x2)

La men’ zanimo cabri canard bœuf
Caro filao t’a vend l’ONF
(x2)

La la la la la laï laï laï laï…