Pesenka a pehote

Chanson de Boulat Okoudjava, poète russe de père géorgien et de mère arménienne. Ses parents sont arrêtés durant les répressions staliniennes de 1937 : son père, commissaire politique, est fusillé et sa mère, fonctionnaire du parti, fait 18 ans de camps. Boulat Okoudjava s’engage à 18 ans dans l’Armée Rouge, il est blessé durant les combats. Il fait partie, avec Galitch et Vissotski de ceux que l’on a coutume d’appeler « les bardes russes ». Son œuvre exprime, entre autres, son horreur de la guerre.  

En version phonétique, transcription approximative du cyrillique…

Prastiti piéhotié
Chto tak niérazoumna bivayet ana
Fsiégda mi ouhodim
Kagda nad ziémlioyou bouchouyet viésna
I chagam niéviérnim
Pa liésnichké chatkaï spasiéniya niet
Lich biéli-é viérbi
Kak biéli-é sio—stri gladia—t tibié fslièt
Lich bi-élié viérbi
Kak bi-élié sio—stri gladia—t tibié fslièt

Ni viertié pagodié
Kagda zatiajniyé dajdi ana liot
Ni viertié piéhotié
Kagda ana braviyé piésni paiot
Ni viertié ni viertié
Kagda pa sadam / zakritchat / sawavi
Ou jizni sa smièrtiou
Yéshio nié ako—ntchiéni stcho—ti sva-i
Ou jizni sa smièrtiou
Yéshio nié ako—ntchiéni stcho—ti sva-i

Nas vriémia outchiwa
Jiévié pa-privalnamou dvièr atvaria
Tavarish mouchtchina
A fsio je zamantchiva doljnes tvaia
Fsiégda tif pahodié
I tolka adno atrivayet at sna
Tchevo j’mié ouhodim
Kagda nad zimlio—you bouchou—yet viésna
Kouda j’mi ouhodim
Kagda nad zimlio—you bouchou—yet viésna