Farandole de déconfinement écrite par le groupe de bal trad Les Tabanards à l’occasion du 1er mai 2020.

Parait qu’on est en guerre, l’économie se meure
Appelle ses infirmières, veut des respirateurs
Tralala lalala, j’ferai pas l’aide-soignante
Tralala lalala, pour sauver l’CAC 40

Refrain
Comme en 14 ça r’commencera ça ira ça ira
Comme un 14 juillet les gars on viendra t’chercher chez toi

Parait qu’on est en guerre, mais l’économie demeure
Un bataillon d’caissières forme ses tirailleurs
Tralala lalala, je suis pas mousquetaire
Tralala lalala, d’Michel Edouard Leclerc

Parait qu’on est en guerre, l’économie écœure
Sans Roumains elle galère pour planter ses choux-fleurs
Tralala lalala, je serai pas soldat
Tralala lalala, d’la FNSEA

Parait qu’on est en guerre, la pénurie affleure
Est-ce que les ménagères lynch’ront les managers ?
Tralala lalala, j’ferai pas d’jujitsu
Tralala lalala, pour un rouleau d’PQ

Parait qu’on est en guerre, l’économie esseule
Pour saluer grand-mère j’dois encore foutre le zbeul
Tralala lalala, j’ai des envies d’jihad
Tralala lalala, d’vant la porte de l’EHPAD

Parait qu’on est en guerre, l’économie c’est la leur
Plus elle est grabataire plus elle est de rigueur
Tralala lalala, si on tire elle tombera
Tralala lalala, omnia sunt comunia*

 

* en latin : tout est à tou·tes