Paroles écrites par des membres du collectif des habitants et riverains de St-Julien-Molin-Molette (2015) sur l’air de La mauvaise réputation de Georges Brassens, collectif créé à la suite de l’annonce du projet d’extension de la carrière Delmonico-Dorel qui compte multiplier par 3,5 son exploitation.

À Saint Julien Molin Molette
On casse des cailloux sur nos têtes
On sursaute à chaque explosion
Et on subit les gros camions
Dans l’Pilat y’avait un Parc naturel
Maintenant on a Delmonico Dorel

Refrain :
Cette carrière on veut en finir
mais ils veulent encore l’agrandir
Cette carrière on veut en finir
mais ils veulent encore l’agrandir
On veut pas s’faire imposer ça
par tous moyens, on luttera !

Si on observe leur logique
On s’rend bien compte qu’elle est merdique
Ils produisent des tonnes de caillasse
Pour s’en mettre plein la besace
Les cailloux servent à boucher les ornières
Que font les camions sortant d’la carrière

Refrain

La poussière du cassage de pierres
Tombe direct dans la rivière
Les eaux polluées du Ternay
Sont bues par les gens d’Annonay
Sans parler de l’agonie des poissons
Et de tous les dégâts faits par l’érosion

Refrain

Quand parfois la pref’ et DD
Se retrouvent ensemble à dîner
Ils nous proposent une rocade
Qui ressemble à un’ mascarade
Ils virent les paysans pour le pactole
Et veulent bétonner les terres agricoles

Refrain

Des grands projets fort inutiles
Il en fleurit dans toutes les villes
Choix de société moribonde
On n’en veut pas dans notre monde
DD, Vinci, Bouygues, Laffarge et consort
On n’veut pas de vous, on vous sort DEHORS

Refrain

Au village sans la carrière
On profitera bien du grand air
On pourra s’ballader à pied
Sans risquer d’se faire écraser
Il est temps d’remblayer votre cratère
Mais dans quelle carrière
Va-t-on prendre les pierres ?

Refrain de fin :
Cette carrière on veut en finir
mais ils veulent encore l’agrandir
Cette carrière on veut en finir
mais ils veulent encore l’agrandir
On veut pas s’faire imposer ça
par tous moyens, on gagnera !