La valse rouge

Une chanson qui parle de la condition ouvrière, composée par Bernard Allain de la chorale des lendemains (Marseille).

Jean le prolétaire
S’en va au turbin
Dans le froid du petit matin
Il pense à son frère
À quarante ans d’âge
Qui s’en va pointer au chômage
Mais en arrivant à l’usine
Devant il voit un brasero
Autour les copains les copines
La déléguée prend le micro

C’est la valse rouge
Qui fait que le monde bouge
Trois temps qui boul’versent
Qui mett’nt le monde à la renverse
Elle est noire et rouge
La couleur des révolutions
Quand les exploités mènent la danse
C’est plus la vieill’ chanson
Qu’on nous répète dès l’enfance
La rengaine des patrons

Il y a bien longtemps
Quand les militaires
Nous préparaient la der des der
Prolos paysans
Partaient tous au front
Pour mourir au son du clairon
Mais un Noël dans la bouillasse
Blottis au fond de la tranchée
Un paquet d’tabac on ramasse
Que les All’mands ont envoyé

C’est la valse rouge
Qui fait que le monde bouge
Trois temps qui bouleversent
Qui mett’t le monde à la renverse
Elle est noire et rouge
La couleur des révolutions
Quand les homm’s du rang mènent la danse
C’est plus la vieill’ chanson
Que nous répètent dès l’enfance
Les généraux, les patrons

Mille neuf cent trente six
La grève générale
Fout les chocottes au capital
De Boulogne à Nice
Les occupations
Drapeaux rouges et accordéons
Ils n’ont pas ménagé leur peine
Les Jules, les Lucie, les Dédé
Pédalant sur leur petite reine
À la mer ils sont arrivés

C’est la valse rouge
Qui fait que le monde bouge
Trois temps qui boul’versent
Qui mett’nt le monde à la renverse
Elle est noire et rouge
La couleur des révolutions
Quand les exploités mènent la danse
C’est plus la vieill’ chanson
Qu’on nous répète dès l’enfance
La rengaine des patrons

Julie et Karim
Travaillent au Mac Do
Petites vies, petits boulots
Chômage, intérim
Un triste destin
Mais tous les deux ils s’aiment bien
Et quand le manager menace
Ils savent qu’il ne les aura pas
Ses petites combines dégueulasses
Le syndicat les dénoncera

C’est la valse rouge
Qui fait que le monde bouge
Trois temps qui boul’versent
Qui mett’nt le monde à la renverse
Elle est noire et rouge
La couleur des révolutions
Quand les exploités mènent la danse
C’est plus la vieill’ chanson
Qu’on nous répète dès l’enfance
La rengaine des patrons
BASSES : CELLE DU POGNON
On se retrouve tous ensembl’
À chanter la révolution