Ekialde kanto

Ce chant basque écrit par Mixel Etsekopar en 2008 est une ode au peuple tzigane. Le refrain dit:  « À l’Est de l’Est, c’est toujours l’Est / L’Ouest est au couchant du levant / Au bout du Sud il y a le Nord / Et moi, à la croisée des chemins, maître des quatre vents ».
Traduction des couplets : « Sur les routes de l’Est / On trouve toujours quelqu’un / Qui chante de bon cœur dans le vent / Au nom de la vie / Rom, Sinti, Bohémien, Gipsy / Vos cris de joie sont de même couleur / Hier, aujourd’hui, demain, après-demain / Ne renoncez pas au soleil levant / Si venait l’heure grave / La fin de notre monde / Recommençons à danser / Cette envie de vivre qui nous démange / Écoute Tzigane / Je vais te chanter / De chemin en chemin, d’ici jusque là-bas / Bienvenue chez toi ! »

Ci-dessous, Ekialde kanta, voix par voix à l’accordéon (refrain – couplet – refrain)

Refrain :
Ekiaren ekialdean Ekialde
Sortaldearen sartaldean Mendebalde
Hegoaren bide bürüan Iparralde
Eta ni bideen artean lau aizen jabe
X2

Beti nor ekialdean
Edireiten da bidean
Kantu bat gogoz aidean
Biziaren izenean

Rom Sinti Buhame Gipsy
Ber koloreko irrintzi
Atzo egün bihar etzi
Goiz ekiari ez etsi

Refrain

Jin baledi oren latza
Hunaintiko akabantza
Arrahas dezagün dantza
Bizi nahiaren hatza

Hi tzigano entzün ezak
Gilikeatüko deiat
Bidez bide hebentik harat
Honki jin hire etxerat

Refrain

 

Version phonétique :

Refrain :
éki-arèn’ éki-aldéan’ éki-aldé

chortaldé-arèn’ chartaldé-an’ mèndébaldé
égo-arèn’ bidé bourrou-an’ iparraldé
éta ni bidé-èn’ arté-an’ lao aïcèn’ jabé
X2

béti nour éki-aldéan’
édireï-ten’ da bidéan’
kantou bat gogos aïdéan’
bici-arèn’ icéné-an’

rom sinti bou-amé gipsi
bèr koloréko irrintsi
atso égoun bi-ar etsi
goïs éki-ari es etchi

Refrain

jin balédi orèn’ latsa
ounaïn-ti-kou akabantsa
arra-as déssagoun dantsa
bici na-i-arèn’ atsa

i tsigano èntsoun’ ésak
guiliké-aotouko déïa
bidès bidé ébèntara
onki jin’ iré étchérat

Refrain